Communiqué de presse du 08.05.2107

Votation sur la Stratégie énergétique : Noé21 accuse l’UDC de schizophrénie et trahison

L’UDC trahit sa position auto-proclamée de parti patriote, défendant les intérêts des paysans. En appelant à voter NON à la Stratégie énergétique 2050 le 21 mai, l’UDC appelle à maintenir le pays fermement dans les énergies du passé, à pourvoir éternellement des finances pour les pétromonarchies du Golfe ! L’UDC empêche les paysans de compenser par la production d’énergie locale la baisse constante des revenus de leur activité principale.

Comment peut-on se vanter d’être « plus écologiste que les Verts » (Albert Rösti, Prés. de l’UDC) et ne pas voir que cette stratégie est une chance pour la nature et les campagnes suisses ? Comment peut-on être fils de paysan, ingénieur agronome et ne pas voir que cette stratégie est une fabuleuse opportunité pour les agriculteurs ?

Les paysans se prononcent majoritairement pour dire OUI à cette Stratégie 2050 car ils savent l’énorme potentiel de leurs granges et de leurs parcelles pour la mise à disposition d’électricité et de chaleur d’origine renouvelable, locale et propre. La Stratégie énergétique améliore les incitations (pas les obligations !) et les conditions cadre pour des installations solaires, l’installation d’éoliennes ou d’installations de biogaz afin de produire de l’électricité, de la chaleur, de diminuer la facture énergétique des paysans.

Si le NON passe, comment les paysans parviendront-ils à compenser la baisse constante de revenus provenant de leur activité purement agricole ? La production de courant renouvelable local constitue un revenu d’appoint inespéré pour eux.

Si le NON passe et qu’un accident nucléaire survient, comment feront les paysans pour survivre ? Ils produiront du lait radioactif ?

Un parti pseudo-patriote, moralement corrompu par ses liens d’intérêts.

Comment peut-on être à la tête du parti qui se targue d’être nationaliste et vouloir maintenir le paiement de 10 milliards de francs par an aux pétromonarchies du Golfe ? Avec la mobilisation de courant renouvelable local, la Stratégie énergétique veut libérer la Suisse de sa dépendance envers l’étranger. Pourquoi Albert Rösti trahit-il les paysans suisses et les intérêts du pays ? Pour Noé21, la raison est à trouver dans les liens d’intérêts de M. Rösti avec les énergies du passé : il est Président de l’AVES et de Swissoil, des organismes qui sont aussi des lobbys qui défendent leurs parts de marché ! De tels conflits d’intérêts relèvent d’une corruption morale évidente !

Réputé pour être loyal et honnête, Albert Rösti continue pourtant à répandre son mensonge des « douches froides » ou des « 3200 francs » que coûterait la SE2050 alors que le Parlement, pourtant à droite, a démenti ce chiffre. Seul le volet 1 de la Stratégie (qui ne comprend pas les outils fiscaux) sera voté le 21 mai, cela représenterait seulement 40 francs par ménage. Prétendre le contraire c’est propager un mensonge et se discréditer ! Nous ne désespérons pas qu’en privé, M. Rösti partage la vision que le tournant énergétique est nécessaire, mais il n’a pas le encore le courage de se libérer de ses liens d’intérêts. Si le non l’emporte le 21 mai, l’UDC, pseudo-patriote, restera comme première responsable. Cela consacrera le mensonge, la trahison et la corruption morale comme moteur pour emporter des majorités.

Plus on attendra à libérer la Suisse du pétrole et de l’uranium, plus le coût sera élevé, et alors là oui, dans 15 ans, cette loi coûtera 3200 francs par ménage, voire bien plus !!!


Contacts médias :

Alice Martin : 076 626 66 03

Philippe de Rougemont : 076 693 62 93